Les dirigeants de l’opposition congolaise s’entretiennent en Afrique du Sud


Français

Des envoyés des principaux dirigeants de l’opposition congolaise sont arrivés lundi en Afrique du Sud pour discuter de la coordination en vue des prochaines élections dans ce pays d’Afrique centrale, ont indiqué des responsables.

Le président Félix Tshisekedi, le président sortant, brigue un second mandat lors du scrutin du 20 décembre.

De nombreux analystes estiment que le président est susceptible de remporter le vote, étant donné que l’opposition politique de la République démocratique du Congo est divisée entre plusieurs rivaux.

Lundi, des envoyés représentant cinq principaux hommes politiques de l’opposition - qui se présentent tous aux prochaines élections - sont arrivés à Pretoria, la capitale administrative de l’Afrique du Sud, pour des entretiens.

Parmi eux figuraient des envoyés de Moise Katumbi, un riche homme d’affaires et ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga ; l’ancien candidat à la présidentielle Martin Fayulu ; l’ancien Premier ministre Augustin Matata Ponya ; Delly Sesanga, député ; et le lauréat du prix Nobel de la paix 2018, Denis Mukwege.

"Une candidature commune serait souhaitable pour éviter de disperser les voix de l’opposition", a déclaré un participant aux pourparlers, qui a requis l’anonymat.

Mais un autre participant, qui a également requis l’anonymat, a déclaré que les discussions étaient axées sur la recherche d’un « mécanisme commun pour éviter la fraude » lors des élections.

"Nous ne reculons pas devant le débat sur une candidature commune, mais ce dont nous avons avant tout besoin, c’est de la vérité dans les urnes", a-t-il déclaré.

Les pourparlers de Pretoria pourraient durer jusqu’à jeudi et sont organisés sous l’égide de l’ONG sud-africaine In Transformation Initiative (ITI).

"Ils veulent entamer un processus pour discuter et voir comment ils peuvent collaborer", a déclaré Ivor Jenkins, directeur général d’ITI.

"L’objectif principal est de savoir comment la RDC peut devenir une démocratie plus forte, avec un environnement multipartite, pour organiser des élections libres et équitables."

Source:News24



Articles Similaires...

Message

Who are you?
Your post