Les rebelles du M23 avancent vers Sake, Goma


Français

Les rebelles du M23 ont intensifié leurs attaques contre les unités militaires congolaises près de la ville stratégique de Sake, dans le territoire de Masisi, dans ce qui semble être une tentative de s’emparer de la ville de Goma, dans la partie orientale du pays riche en minerais.

D’intenses combats ont repris dimanche à Kilolirwe, sur la route de Sake, les troupes gouvernementales utilisant l’artillerie lourde pour contenir l’avancée des rebelles du M23.

"C’est l’enfer", a déclaré Jean Medi, 43 ans, membre de la société civile de Masisi s’adressant à chimpreports.

"Les rebelles sont désespérés de s’emparer de Sake car il s’agit d’un carrefour très critique reliant plusieurs routes à Goma", a souligné Medi.

Medi a ajouté que « capturer Sake signifie étouffer les routes d’approvisionnement des forces armées congolaises vers Goma », ajoutant : « Si Sake tombe, les forces congolaises ne seront pas en mesure de défendre Goma qui se trouve à la frontière avec le Rwanda ».

Depuis des mois, des affrontements entre groupes armés et troupes gouvernementales ont lieu dans les territoires de Masisi, Rutshuru et Nyiragongo, provoquant le déplacement de plus de 300 000 personnes.

Le commandant de la force de la MONUSCO, le général de brigade Otávio Rodrigues de Miranda Filho, a récemment ordonné la formation de systèmes de défense pour empêcher Sake et Goma de tomber aux mains du M23.

Otavio a indiqué que les rebelles avançaient vers le sud, le long de la route nationale 2 (RN2) et de la route provinciale 1030 vers Sake, une ville qui se veut un point essentiel dans la défense de Goma.

"Nous avons décidé, tout d’abord, d’établir une ligne de défense solide à l’entrée de Goma et de Saké", a déclaré Otavio lors d’une conférence de presse à Goma.

"Il s’agit d’une approche défensive pour l’instant, mais si des groupes armés illégaux tentent d’attaquer Sake et Goma, nous passerons d’une position défensive à une position offensive", a-t-il ajouté.

Le M23 a récemment repris Kitchanga où il mobilise les jeunes pour rejoindre ses rangs.
Les habitants de Goma ont signalé dimanche soir des tirs sporadiques dans différentes banlieues.

L’armée a appelé au calme, se disant maître de la situation.

La Coopération sud-africaine au développement (SADC) devrait commencer à déployer des forces militaires en RDC au cours de la première semaine de décembre pour contrer la menace rebelle du M23 et renforcer la sécurité avant les élections générales du 20 décembre.



Articles Similaires...

Message

Who are you?
Your post